• L’expérience

    Instrument de percussion égyptien, la Darbouka accompagne tout aussi bien la musique orientale traditionnelle que moderne. C’est Djamel Mellouk, auteur, compositeur et interprète, qui enseigne avec passion et rigueur les rythmes et la technique propres à cet instrument.

    Les cours se tiennent dans l’immense cave voûtée du centre culturel Pouya, un authentique salon de thé iranien au bord du Canal Saint-Martin : véritable voyage en Orient !

    Les séances démarrent par un court échauffement des poignets et des doigts, puis les apprentis drabki (joueurs de Darbouka) apprennent à positionner l’instrument sur les jambes, en position assise. Ils testent alors le son de la Darbouka en apprenant les deux principales techniques de frappe : le « DOUM » son le plus grave, obtenu en frappant au centre de la peau et le « TAK » en frappant le bord. Les cours mettent l’accent sur l’écoute, le travail du rythme, et les règles de la musique orientale grâce à la répétition de phrases rythmiques que les élèves parviennent à jouer en musique dès la première séance. À la fin de la séance, Djamel propose d’enregistrer les phrases apprises afin de les répéter chez soi.

    On a aimé : Djamel utilise la Darbouka comme prétexte pour raconter la musique orientale : entre deux exercices, de nombreuses petites anecdotes qui enrichissent la pratique !

  • Photos
  • Équipements
    Équipements:

    Instruments fournis

  • Durée
    Durée : 50 min
  • Prix
    Prix :

    Cotisation annuelle : 16€
    Un cours : 15€
    Abonnement annuel (1 cours/sem + stages) : 38€/mois
    Abonnement annuel (2 cours/sem + stages) : 65€/mois

RÉSERVEZ
Partager: